QU'EST-CE QUE LE RECONDITIONNEMENT D'ORDINATEURS ? EN QUOI CELA CONSISTE-T-IL ?

Phase 1 : Collecte de matériel informatique

Cette phase est primordiale. En effet, il est possible de repérer leur état global et ainsi de connaître le taux d’ordinateurs, unités centrales, écrans, imprimantes, ordinateurs portables… pouvant être reconditionné. Il est important de classer dès cette étape le matériel informatique. Plus le classement est fin ( ex : unités centrales du même modèle), plus le traitement est facile. C’est également durant cette phase que le matériel est stocké pour la première fois. Il faut veiller à ce que les conditions de stockage ne soient pas nuisibles aux machines (humidité, chocs…).
 
Phase 2 : Inventaire
Lorsque les stocks d’écrans, d’unités centrales et d’imprimantes arrivent chez Clic' Ordi, nous procédons à leur inventaire. Chaque machine se voit attribuer un numéro unique basé sur le type de machine. Nous conservons sur notre base de données, l’ensemble des informations collectées et liées à numéro : Numéro de série, modèle, ancien propriétaire… A la fin de cette étape, nous sommes en mesure de transmettre un certificat de prise en charge de la machine. 

Phase 3 : Reconditionnement
Le reconditionnement est différent suivant le type de machine à traiter. Une des phases les plus complexes étant celle des unités centrales, nous nous concentrerons dessus. Voici les différentes étapes : 

    *  Audit général du matériel (visuel)
    * Nettoyage interne de la machine
    * Tests et préparation hardware de l’unité centrale
    * Destruction des anciennes données présentes sur le disque dur
    * Choix de la configuration logiciel
    * Installation du système d’exploitation et de l’ensemble des logiciels retenus 
    * Nettoyage externe
    * Test final

Lors du reconditionnement, un nombre important d’information est stocké dans notre base de données, comme par exemple la fréquence du processeur, la capacité du disque dur, le type de lecteur optique…

Phase 4 : Démantèlement
L’ensemble du matériel ne pouvant pas être reconditionné doit être détruit selon les normes sur l’environnent, en particulier le décret environnemental n°2005-829 du 20 juillet 2005.